J'ai testé le stretching postural

  • COTE BREST Date : 19/25 OCT 16

    C’est une méthode d’étirement des muscles posturaux profonds du bassin, de la colonne, des épaules et des abdominaux qui permet de prévenir les maux.

    L ‘école maternelle Jean- Macé à Brest met à disposition de l’association sportive pour le bien-être (ASPBE), une salle pour la pratique du stretching postural. Les participants sont visiblement ravis de se retrouver. Le sourire et l’accueil qui m’est fait par la professeur, Marie-Thérèse Olivier, infirmière par ailleurs, finissent de me convaincre de la bonne ambiance générale.

    capture-1

    Le stretching postural est une méthode d’étirement des muscles posturaux profonds. Ces muscles sont ceux du bassin, de la colonne, des épaules et des abdominaux. Ils sont en permanence sollicités pour la stabilité de notre dos. La discipline a été créée par Jean-Pierre Moreau dans les années 1965 et la technique, devenue européenne, évolue avec les années et les retours d’expé-  riences des praticiens. Me voilà au milieu du groupe, une quinzaine de personnes venus chercher détente, bien- être et surtout « éviter les maux », me garantissent-ils. Le cours commence, pieds nus et en tenue confortable, par quelques rappels comme la position de base, « jambes écartées à la largeur du bassin, pieds parallèles, dos droit, nuque placée et regard à l’horizon », comme la décrit Marie-Thérèse Olivier. Cette position servira de point de départ pour les exercices. On parle aussi de position de re-concentration qui clôture chaque exercice. Au-delà de la posture, jamais violente car non dynamique, la respiration a elle aussi toute sa place. J’apprends donc la « petite respiration » qui permet de souffler de façon brève et rapide pour maintenir l’effort et la « grande respiration » qui permet de relâcher le corps par la suite. Le rythme n’est pas imposé: « Chacun s’adapte en fonction de ses possibilités et de ses attentes, il n’y a pas de compétition. » Le stretching postural laisse libre cours à l’interprétation des sensations de chacun et c’est ce qui me plaît, on peut progresser à son rythme en fonction de ce que l’on est venu chercher: étirements, souplesse, équilibre.

    Après I h 30 d’exercices debout et au sol, le cours se termine par de la respiration douce.

    A.B. ASPBE: 0298496014.

    A.B.